Vouette et Sorbée « Blanc d’Argile » N.M

(2 avis client)

À la dégustation

La cuvée Fidèle de la maison Vouette et Sorbée est un champagne très élégant, sur des notes de fruits bien mûrs et une belle vinosité.

Élaborée à partir de Pinot Noir venant d’une parcelle dont les sols argilo-calcaires du Kimméridgien ressemblent davantage aux sols de la région de Chablis qu’aux sols champenois, cette cuvée offre une belle sensation calcaire.

Pour élaborer cette cuvée Bertrand Gautherot saisi la parfaite maturité de ses raisins, qu’il presse ensuite dans un pressoir Coquard vertical. Les jus sont ensuite vinifiés en fûts de chêne de 400 litres, à partir de levure indigène.

La cuvée Fidèle signée du domaine Vouette et Sorbée possède une robe dorée aux reflets légèrement cuivrés.

Au nez, c’est un champagne qui dévoile des notes de fruits secs, de fruits blancs mûrs, de petits fruits rouges.

C’est une cuvée que l’on peut carafer ou ouvrir un quart d’heure avant de la déguster pour lui laisser le temps de s’ouvrir et de s’épanouir.

Sur le palais, Fidèle débute sur une attaque ample, souple, puis déroule en milieu de bouche des notes de fruits blanc. La fraîcheur est bien présente toute au long de la dégustation, et la finale s’étire de longues secondes.

La Maison Vouette et Sorbée

La maison de Champagne Vouette & Sorbée se situe à Buxières-sur-Arce, en Côte des Bar. Discret mais de grande renommée, ce petit domaine de champagne affiche fièrement les lettres des lieux-dits où sont cultivés les raisins : Vouette et Sorbée.

Ce détail peut paraître amusant et original à nos yeux mais il est le reflet de la philosophie de vie et de travail du vigneron, Bertrand GAUTHEROT. Amoureux des terres de son village, et d’une curiosité sans fin, ce dernier a fait le choix de s’effacer et de rendre hommage à ce qu’il a de plus cher : son terroir. Le caillou dur qui emprisonne les racines de la vigne s’exprime alors dans chaque éclat de bulle, tant le vigneron cherche à retranscrire dans ses champagnes cette terre qu’il soigne au quotidien.

Histoire du Domaine

Après une première expérience professionnelle à Paris, Bertrand GAUTHEROT rejoint son père qui exploite le domaine et livre les raisins à une coopérative. Mais le jeune vigneron est déçu par l’expression des cuvées produites.

Il décide donc de créer lui-même son propre champagne, un champagne de village qui porterait une identité : celle de son terroir.

Fasciné par la pédologie et le monde du vivant, il va bousculer l’image festive de cette boisson qui coule à flot dans les soirées mondaines pour en faire un champagne à déguster, un champagne de plaisir.

Terroir

Le terroir de la Côte des Bar tranche avec celui de la plaine crayeuse de la Marne: les coteaux sont ici formés de marnes calcaires et de calcaires durs du Jurassique Supérieur (-161 Ma et -145 Ma), une période pendant laquelle la région champenoise est soumise à de nombreux mouvements verticaux de l’écorce terrestre, que l’on appelle des mouvements épirogéniques, et qui sont dits positifs lorsque la croûte se soulève, et négatifs lorsque cette dernière s’affaisse.

Ces mouvements répétitifs du socle vont provoquer des arrivées et retraits successifs de la mer et façonner ainsi les différents faciès géologiques de la région.

Au (-155 à -155 Ma), l’affaissement de l’écorce terrestre entraîne une transgression marine de grande ampleur à l’origine de la sédimentation marno-calcaire caractéristique de cette période géologique et plus particulièrement du Virgulien, qui tire son nom d’une petite huître fossilisée et abondante que l’on trouve dans les bancs marno-calcaires : l’Exogyra Virgula.

Au (-150 à -145 Ma), un puissant mouvement épirogénique positif (soulèvement de la croûte terrestre) et de longue durée provoqua une émersion générale de la région à l’origine de la formation de calcaires très durs exploités aujourd’hui comme pierre de taille.

Ces deux types de sol sont parfaitement représentés par les lieux-dits Vouette, reposant sur les marnes kimméridgiennes avec alternance de bancs calcaires riches en fossiles d’huîtres (Exogyra Virgula), et Sorbée qui offre un sol de calcaires durs datant du Portlandien. Trois quarts des vignes sont plantées en sol kimméridgien, le quart restant en sol portlandien.

Viticulture et Vinification

Le domaine Vouette & Sorbée, crée en 1986, est certifié Agriculture Biologique depuis 1998, sous l’impulsion de Bertrand GAUTHEROT qui décide de transformer entièrement le mode cultural des parcelles : mettant fin aux pratiques raisonnées de son père, il convertit progressivement le domaine en Bio et Biodynamie. Même le compost est ‘fait maison’, le domaine élève en effet ses propres vaches.

Les résultats sont tangibles : la terre est meuble et la vigne développe son système racinaire verticalement, et non plus horizontalement, afin d’aller puiser l’eau en profondeur : cette dernière, par son lent ruissellement à l’intérieur des roches calcaires, se trouve enrichie en carbonate de calcium et ces minéraux, puisés par les racines de la vigne, se retrouvent dans le raisin puis dans le vin.

Les raisins sont vendangés à la main avec passages successifs dans les vignes en fonction de leur maturité : les vendanges durent donc en moyenne trois semaines. Les grappes sont pressées à l’aide d’un pressoir vertical de type Coquard et le jus s’écoule dans des cuves pour y être débourbé, avant d’être soutiré et vinifié dans des fûts de 400 litres ou des pièces bourguignonnes, mais également dans des amphores comme pour la cuvée Texture, par exemple.

La fermentation alcoolique se déclenche spontanément sous l’action des levures indigènes, elle est ensuite suivie de la fermentation malolactique.

Après une courte phase d’élevage les vins sont mis en bouteille sans collage ni filtration, avec une liqueur de tirage pour la prise de mousse puis ils sont élevés sur lattes pendant 18 à 24 mois selon les cuvées.

Après dégorgement, les champagnes ne sont pas dosés, sauf cas exceptionnel et extrêmement rare, et ce, afin de ne pas modifier le profil aromatique du vin. Toutes les cuvées sont donc des champagnes Brut Nature.

 

Site Internet : vouette-et-sorbee.com

2 avis pour Vouette et Sorbée « Blanc d’Argile » N.M

  1. Nicolas Raimbaud

    (Test) Nous avons pu déguster cette cuvée à l’Incomparable. Service impécable.

  2. Nicolas Raimbaud

    (Test) Nous avons pu déguster cette cuvée à l’Incomparable. Service impécable.

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.